Réponses aux questions du changement

Réponses aux questions du changement

Réponses à propos du changement

Si vous vous posez des questions sur le changement, peut être que certaines figurent ici et peut être que votre doute pourra s’éclaircir.

Bien évidemment je répond avec mon histoire de vie et mon expérience. Les réponses peuvent être différentes selon les cas.

Changer est douloureux, agréable

Cela peut dépendre, si vous souhaitez apporter une modification au niveau du corps cela peut être plus ou moins douloureux. Quand il s’agit de perdre du poids ou de développer son corps, cela peut être désagréable au début et on peut avoir des courbatures.

Je pense que l’on peut parler de différentes douleurs, comme la douleur physique ou émotionnelle. Déménager peut amener des des sentiments de nostalgie et cela peut être un peu douloureux. Modifier son corps peut être très fatiguant lorsque l’on commence un régime ou une activité sportive. Et en même temps, il peut s’agir de développer une forte tolérance à la frustration parce que les gains qu’il y a après sont largement plus importants que la douleur physique par exemple.

Exemple

Il y a encore 2 mois, je pensais que j’allais en chier à vouloir changer et faire en sorte que les choses bougent. Mais le changement arrive tellement vite que le confort s’installe rapidement dans notre quotidien. Lorsqu’il s’agit d’augmenter son exposition à des situations, en effet au début c’est désagréable. Et en même temps plus vous allez effectuer de petits changements plus cela va devenir agréable voir même comme un jeu. Sortir de sa zone de confort n’est plus un effort considérable mais de l’exploration, et la vie devient non pas un enfer mais une aventure. Chaque soir j’attends le lendemain avec impatience où je me demande « qu’es qui pourrait bien se passer de super cool demain? ». Atteindre un objectif, faire une rencontre, vivre un moment agréable avec des amis…

Ce que je me demande maintenant que vous avez lu ce petit passage c’est: A quel moment vous allez vous rendre compte que changer est agréable? Demain, dans une semaine ou dans quelques mois? Et es ce que ce sera très agréable tout de suite ou cela va commencer par un petit sourire au coin des lèvres…

La durée du changement

Vous devez effectuer une formation en groupe dans 2 semaines et vous n’êtes toujours pas à l’aise en société? Vous vous demandez si vous serez prêt pour cet évènement? La contrainte peut être un excellent stimulant et vous poussez à changer vite. Je sais que le changement est aussi bien rapide que long et si vous regardez en arrière vous en prendrez conscience.

Déséquilibrer une croyance limitante peut prendre 2 minutes et changer des croyances en profondeur peut prendre 1 an. Cela dépend de ce que l’on veut. Je pense que l’on peut se poser une question du style: si ce que je veux atteindre, je pouvais le faire en 1 an ça donnerait quoi? Et si c’était possible non pas en 1an mais en 6 mois…. En 3 mois…, 1 mois…,  15 jours!!

Se poser cette question stimule la créativité et pousse votre cerveau à réfléchir à des moyens plutôt que de baisser les bras. Remplacer le « je n’y arriverai pas » par « comment je peux faire pour réaliser cela? ».

Le changement peut arriver très vite comme il peut arriver lentement, cela dépend que de vous si vous êtes motivez et prêt à passer du temps dessus.

Ce que je me demande est si le changement qui vous intéresse arrivera demain, la semaine prochaine ou dans 1 an. Ou peut être entre le mois d’octobre et janvier, qui sait?…

Vous préférez allez vite ou plutôt prendre votre temps?

Par quoi ça commence?

Cette question est cruciale et rendre dans la détermination d’objectif pour définir le changement.

Si là maintenant vous faisiez quelque chose pour changer par quoi cela commencerait?

Peut être par prendre 10 min pour vous ou vous renseigner sur des livres et des connaissances. Ou encore par prendre la décision de voir un professionnel.

Quelle la la première chose que vous voyez, entendez, ressentez lorsque vous lisez cette phrase: par quoi cela commence?

En ce qui me concerne, cela commençait par augmenter mon exposition aux situations désagréables de manière progressive, 10min, 30 min, puis 1h et puis plus.

Par quoi commence le changement pour vous?

Vous êtes la seule personne qui puisse répondre à cette question, là je ne peux pas vous aider parce que je ne vous connais pas et ne sait rien de vous. Faites le pour vous!

Qu’es que cela va changer?

Souvent on souhaite un petit changement et celui ci peut en entrainer des…très gros. Et d’autres fois, on veut tout changer, de travail, de lieu, d’amis, d’activité… La question est la suivante, ce que vous avez envie, qu’es que cela va changer dans votre vie? Dans vos relations, votre, travail, votre journée, vos habitudes, votre alimentation peut être, vos sorties, votre manière de vous percevoir?

Qu’es que cela va changer? Si vous voulez être l’opposé du timide, ça va surement impacter beaucoup de choses. Comme votre manière de parler avec les autres et votre relation au monde extérieur.

Combien coûte le changement?

Ce que l’on souhaite peut parfois demander de voir un professionnel ou d’accéder à certaines informations et le recourt à un petit budget peut se manifester. Il m’est arrivé une fois d’aller voir quelqu’un et encore je n’ai pas payé mais je compte aussi allez voir un hypnothérapeute pour travailler certains points. Le recours à l’argent peut se faire sentir dans certains moments, et je vais encore insister sur le meilleur investissement que j’ai fait en terme de rapport prix/apport personnel: il s’agit du livre des thérapies cognitives et comportementales!

A l’inverse, aujourd’hui il y a beaucoup d’informations gratuites sur le net. L’information est facile d’accès, prenez le temps de bien regarder et surtout testez!

Continuité et discontinuité

Si vous regardez derrière vous, vous verrez des périodes où le changement se faisait progressivement comme par exemple l’adaptation à un nouveau milieu. Et en même temps, il peut y avoir des coupures temporelles et spatiales dans l’évolution. Passez du collège au lycée est discontinu, cela arrive d’un seul coup et c’est assez radical. A l’inverse, s’améliorer progressivement dans une activité comme un instrument de musique ou un sport est plus continuel et progressif.

En clair, cela peut arriver d’un seul coup ou doucement, spontanément  et soudainement…

Question: vous pensez changer d’un seul coup ou plutôt prendre votre temps?

Le bon moment?

Pas de bol, il n’y en a pas… Réunir toutes les meilleurs conditions possibles pour parler à une personne ou se lancer dans un voyage est impossible. Il y a aura toujours un petit je ne sais quoi d’imparfait. Et c’est pas grave car au contraire vous allez apprendre à faire une même action par exemple dans n’importe quelle condition. C’est ça qui crée l’adaptation. Quand je suis parti en vélo en juillet, il y avait toujours un truc. Je suis fatigué ou j’ai pas toutes les affaires de prêtes. Alors un jour j’ai dit stop et suis parti le lendemain et puis vous apprenez en route.

Une aide extérieur?

L’égo est une grosse connerie de l’être humain mais j’en ai un tout comme vous. Et parfois on se dit des choses débiles du style « je vais aller voir quelqu’un je sais me débrouiller seul ». « J’ai suffisamment de connaissances dans le domaine ». Là c’est le moment de ranger son égo et d’accepter qu’on a besoin d’aide. Il est plus facile d’être déséquilibré par une aide extérieur que par soi même. N’attendez pas que votre égo vous détruise, réfléchissez et allez voir quelqu’un si nécessaire!

Fin

J’espère avoir fait le tour, au moins avec mon expérience et mon histoire. Si vous aussi, vous songez à un point qui vous a marqué dans votre ascension laissez un commentaire!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookCheck Our Feed