Moins de stress avec la pnl

Moins de stress avec la pnl

3508108917_a8e7b519bc_m

Jeff Jarvis explaining What Would Google Do? at Next 09 via photopin (license)

Moins de stress avec la pnl

Aujourd’hui j’aimerai vous faire part d’un petit travail que j’ai effectué avec un ami la semaine dernière. Nous l’appellerons Antoine pour garder son anonymat.

Le problème en question

Antoine est un ami à moi que j’ai rencontré depuis peu et qui est intéressé par les outils de la PNL. Je lui ai donc proposer de travailler sur quelque chose en particulier alors nous avons travailler sur la présentation orale dans le cadre scolaire, c’est à dire faire une présentation devant une classe. Je vais essayer de vous retranscrire le dialogue que nous avons eu même si malheureusement le plus intéressant reste le langage corporel.

Première partie, trouver le problème

Moi -es ce qu’il y a quelque chose en particulier sur lequel tu veux travailler?

A -J’ai une présentation orale à faire, je devais passer mais finalement je ne suis pas encore passer.

Moi – ok, quelle est la première chose qui te vient à l’esprit quand tu penses à cette situation?

A – Je me vois assis dans mon siège avant de passer.

Moi – Ok tu vois comme si tu y étais?

A – oui

Ici c’est très important, Antoine est associé c’est à dire qu’il voit à travers ses yeux. Nous ressentons plus les choses quand nous sommes associé.

Moi – Et qu’es qu’il se passe quand tu vois cette image?

A – Je ressens du stress

Moi – Comment se stress se manifeste?

A – J’ai chaud

Moi – Ok donc j’imagine que tu ne veux plus ressentir cette sensation.

A – C’est ça.

Deuxième partie, dissocier

Moi – Ce que je vais te proposer c’est déjà de diminuer ton ressenti lorsque tu penses à ça. Là maintenant où es ce que tu placerais ta conscience?

Antoine me désigne un endroit sur le corps.

Moi – D’accord, ferme les yeux et imagine que lorsque tu revois l’image quand tu y es il y a une ficelle qui tire ta conscience de derrière vers l’extérieur. Le but est que tu te vois dans l’image pour moins ressentir les sensations. Maintenant qu’es qu’il se passe?

A – Bah je ressens moins de stress et de chaleur.

Troisième partie, trouver une ressource

Moi – De quoi tu aurais besoin pour bien faire cette présentation?

A – Plus de confiance en soi

Moi – D’accord, es ce que tu as un souvenir où tu as eu confiance en toi?

A – Oui

Moi – ok, j’aimerai que là maintenant tu y pense tu peux fermer les yeux si tu veux. J’aimerai que tu repenses à cette situation où tu étais confiant, que tu revois ce qu’il y avait. Peut être que tu entendais des choses aussi et peut être que tu ressentais ou touchais quelque chose en particulier.

Le but ici est d’ancrer l‘état de ressource pour le réactiver au besoin, chose que je n’arrive malheureusement pas encore.

Quatrième partie, mise en situation

Moi – Je vais te proposer d’imaginer que tu es dans la situation, si tu veux tu peux te mettre debout et fermer les yeux.

Antoine est debout et ferme les yeux. Il se tourne légèrement vers les gens qui l’écoutent, bien sur dans son imagination.

Moi – Tu sais quand on est stressé on peut parfois prendre une grande inspiration pour se sentir mieux et faire cela plusieurs fois. Parfois ça va mieux après.

Antoine prend plusieurs inspirations et se détend doucement.

Moi – Qu’es qui pourrait t’aider à te souvenir que tu peux prendre une grande inspiration?

A – Une image

Moi – pendant que tu penses à cette image, tu peux te rappeler de prendre une grande inspiration.

Bien évidemment, tous ce travail a été répété plusieurs fois. Dans un travail comme celui-ci, il faut savoir calibrer un état et savoir l’ancrer et ce sont deux choses que je ne maîtrise pas encore. A la fin, j’ai demandé à Antoine ce qu’il se passait quand il pensait qu’il doit faire sa présentation alors il m’a répondu qu’il se sentait bien et avait un sourire.

Les erreurs que j’ai faites

Je ne l’ai pas ré-associé, ce qui est une grosse erreur de ma part. J’y ai pensé juste au début de ma rédaction, cela m’aurait permis de savoir si oui ou non le travail allait vraiment fonctionner. Et à la fin, je lui ai simplement demander ce qu’il ressentait par rapport à la situation alors que j’aurai du m’en tenir à son état interne que j’aurai du calibré.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :
Visit Us On FacebookCheck Our Feed