L’Éthique en Hypnose de Rue

Parlons du sujet qui fâche, parce qu’il y a à dire…

éthique en hypnose de rue

En hypnose de rue on va :

  • Faire tomber les gens par terre, là où les chiens pissent et les gens crachent…
  • Emmener les gens en transe même quand ils ont peur et qu’ils stressent tellement que leurs mains tremblent…
  • Arrêter une séance en plein milieu et laisser partir son volontaire parce qu’on a fait une gaffe et qu’on veut pas gérer la suite…
  • Se foutre royalement de la distance de proximité à tel point qu’on est limite en train de rouler des pelles à nos volontaires
  • Faire oublier le prénom de la personne parce que son identité, on en a rien à cirer!

Non mais sérieux c’est quoi ce bordel !

Rigole ou pleure mais c’est la réalité de certains hypnotiseurs parce que leur égo est surdimensionné.

Alors aujourd’hui on va parler de l’éthique en hypnose de rue, le truc le plus important de la terre.

L’éthique en hypnose de rue

  • Respecter les volontaires
  • Distance de proximité
  • Contact physique (2 cas concrets très drôles…)
  • La bienveillance pour une bonne éthique en hypnose de rue
  • Écouter les besoins des volontaires et y répondre
  • Les suggestions que je ne fais pas

Je te l’avais promis parce que c’est un sujet qui bouscule la communauté des hypnotiseurs.

Respecter les volontaires

Cela parait évident pour certains et pour d’autres ça l’est moins. La première chose quand tu démarres l’hypnose de rue est d’avoir un très grand respect pour tes volontaires. Parce qu’ils sont humains comme toi et parce qu’ils te permettent de pratiquer ta passion.

A la fin de chaque séance je remercie les gens pour leur temps, leur énergie et leur engagement et surtout d’avoir jouer le jeu avec moi.

Si aujourd’hui je me débrouille bien en hypnose c’est grâce à toutes ses personnes qui se sont portées volontaires à un moment donné.

On travaille avec l’humain, on bosse pas avec du bois…

La distance de proximité et le contact physique

Les gens en hypnose de rue tu viens tout juste de les rencontrer, donc t’es pas leur ami.

La ville est un endroit hostile pour la plupart des gens parce qu’on se fait solliciter de toute part par :

  • Mendiants
  • Associations
  • Personnes en Adidas qui demande du fric…
  • Etc…

Donc il y a 2 choses importantes à respecter

La distance de proximité et le contact physique

Les gens ne te connaissent pas donc même si tu es à l’aise avec ça, tu vas devoir apprendre à les gérer selon les personnes.

La distance de proximité

C’est quoi ce truc? C’est la distance physique avec laquelle ton volontaire va se sentir à l’aise.

Là on va passer par du calibrage qui est souvent inconscient car tous le monde le fait déjà très bien.

On va pouvoir tester la distance entre soi et le volontaire pour percevoir là où la personne se sent à l’aise.

Pendant la séance on va éviter d’être de front avec la personne.

Personnellement je préfère une distance de proximité en me mettant à 45° pour plusieurs raisons.

  • La distance de proximité est plus courte sur les côté
  • Je suis orienté dans la même direction que mon volontaire
  • Distance plus courte et donc plus à l’aise pour créer un contact physique si besoin
  • Je ne suis pas en face donc meilleur aisance pour la personne

Le plus important à mes yeux est de regarder dans la même direction que la personne. Cela crée une relation de coopération parce qu’on va ensemble dans une direction >>> La Transe.

D’ailleurs quand je sors boire un verre avec une fille personne je le fais constamment. Cela crée de la complicité…

Être en face à face c’est créer de l’opposition à mes yeux.

Chose à éviter

J’ai un ami hypno qui a fait le coup une fois de se foutre en plein milieu de la personne.

Honnêtement c’est pas cool pour la personne qui vient tout juste de te rencontrer. J’observais de loin et je voyais bien que la personne était pas bien. Cela peut être une potentielle projection de ma part.

Après de toute façon, tu testes et au pire tu demandes. Une fois j’ai discuté avec une volontaire et je lui ai dit « tiens regarde je recule, il se passe quoi? »

Il n’y a pas de règles en hypnose de rue. Tu auras beau lire cet article sur l’éthique, toi seul décide de ce que tu fais.

Une chose : si la personne est mal à l’aise, tu te débrouilles pour corriger le tire…

Parfois les gens te le feront savoir directement par un geste de la main.

Le contact physique

Aller c’est juste un doigt…

Ok j’arrête les blagues pourries…

En hypnose tu peux être amener à toucher ton volontaire pour plusieurs raisons :

  • Montrer ta présence pour accompagner
  • Créer de la sécurité quand tu travailles debout
  • Poser un ancrage
  • Encourager à vivre une émotion
  • Etc…

On aura tendance à toucher

  • Bras
  • Haut du dos
  • Mains
  • Épaules

ON NE TOUCHE PAS LA NUQUE ! JAMAIS !

C’est un signe de soumission donc INTERDIT !

2 exemples concrets

1 Une fois durant mon technicien 2 à l’Arche, on était en sous groupe et ma superviseur balaye le groupe du regard et s’arrête sur moi.

Nat tu vas faire une démonstration…

Et j’ai fait la démonstration devant 15 personnes avec le volontaire le plus dur de la Terre.

J’ai commencé à poser ma main sur son épaule. La personne m’a lancé un regard, a pris ma main et la retirer comme on dégagerait une poussière.

Je me suis senti hyper mal à l’aise devant tout le groupe. Mais je ne me suis pas dégonflé et je me suis dit « ok… ».

A la fin je pouvais plus tenir, la personne me mettait hyper mal à l’aise et je l’ai dit devant tout le groupe à ma superviseur (sachant que j’étais en train de transpirer à grosse goutte sous le t shirt).

Règle n°1 avec le contact physique : Demande l’autorisation de la personne et / ou préviens là.

Exemple : Je vais poser ma main sur ton épaule pour t’accompagner et pour te dire que je suis là et que tu peux y aller en toute sécurité. (c’est de la suggestion)

Et bim on refout un fusible hypnotique si nécessaire derrière.

2 Une autre fois en exercice avec 2 autre stagiaires, j’étais observateur. Quand on travaille en formation on bosse à 3, observateur, sujet, hypnotiseur.

Un homme était sujet et l’hypnotiseur était une femme. Au bout d’un moment, la personne commence à mettre sa main sur la nuque de l’homme et a commencé à le caresser…

Je savais plus où me mettre. Et oui, avec l’hypnose tu vas découvrir que tu peux créer de la confiance comme jamais et tu entres dans l’intimité des gens.

Alors comment parfois ne pas se sentir séduit?

Règle n°2 : Le contact physique peut avoir des connotations au delà de la relation hypnotiseur hypnotisé, alors attention.

Sinon c’est de la calinothérapie comme dit Jean Dupré…

De plus le contact physique peut être une technique de manipulation.

Parlons maintenant de la bienveillance

La personne devant toi est un ÊTRE HUMAIN. Quand tu es orienté sur ton sujet, que tu le regardes et que tu te synchronises, tu dois penser à ça.

L’éthique en hypnose de rue c’est surtout de la bienveillance. L’intention que tu mets dans la relation.

Regarder la personne et prendre en compte :

  • Ses peurs
  • Ses craintes
  • Son histoire personnelle
  • Ses échecs
  • Le stress
  • L’appréhension
  • Etc…

Mais bien sur aussi :

  • Les qualités
  • Ses forces
  • Les moments de joie
  • De réussite
  • Ses envies
  • Ses rêves

Bref regarder la personne avec le plus de bienveillance possible.

Écouter les besoins de ton sujet

J’en ai déjà beaucoup parlé dans d’autres contenus et j’en reparlerais encore et encore.

Tes volontaires ont des besoins :

  • Physiques
  • Émotionnels
  • Physiologiques
  • Psychologiques

Milton Erickson répondait aux besoins psychologiques de ses patients parce qu’il savait à quel point c’était important.

S’il y a besoin non remplit avant d’aller en transe, la personne risque de rester coincé dans son état présent et de ne pas nous suivre vers l’état désiré proposé.

Si c’est le cas on augmente significativement de potentielles résistances et ça on veut pas.

C’est comme vouloir regarder un film au cinéma alors que t’as envie d’aller aux toilettes…

Tu vas regarder mais tu ne seras pas à fond dans le film car ton attention sera braquée sur ta vessie. Et donc tu ne risques pas d’être pleinement absorbé par le film parce que tu seras en train de gigoter dans ton siège.

Une personne qui appréhende la séance d’hypnose c’est la même chose.

Oui mais Nat elle a pas envie d’aller aux toilettes là?

L’appréhension d’une séance peut signifier plein de choses :

  • Pas assez de sécurité
  • Manque de confiance en l’hypnotiseur
  • Pas à l’aise
  • Etc…

Le mieux est de calibrer le plus rapidement possible là où ça coince et d’exploser la résistance au plus vite. Voir même de demander carrément au volontaire ce qu’il se passe et ce dont il a besoin!

Comment répondre à un besoin du volontaire ?

Pour moi c’est avec du chocolat… 🍫

Plus sérieusement il y a plusieurs étapes

  • Repérer là où ça coince
  • Ratifier la résistance en évitant la projection
  • Demander de quoi a besoin la personne
  • Suggérer dans le sens du besoin

Exemple concret

Imaginons que je viens de faire mon discours pré hypnotique. Je demande à la personne si elle est prête et ok et je lui propose de mettre ses mains devant elle pour un premier test de réceptivité.

Là je vois que ses mains tremblent. Et je pense qu’elle appréhende la séance.

A ce stade il est important que je prenne conscience que je fais potentiellement une lecture de pensée.

Donc je vais vérifier si j’ai vu juste :

Tes mains tremblent (ratification), j’ai l’impression que tu appréhendes (lecture de pensée) la séance? Es ce que je me trompes? (vérification)

Si je me trompes elle me répondra potentiellement « c’est le froid si on est en hiver ». Ou peut être qu’elle est comme ça de nature c’est possible.

Si je ne me trompe pas (et c’est rare) elle va me dire « oui j’appréhende ».

Là je dois être attentif et questionner. Potentiellement répondre aux questions si la personne en a.

Si elle me dit oui je peux renchérir au niveau des ratifications sur les événements et les croyances :

C’est normal que tu appréhendes, c’est quelque chose de nouveau pour toi et c’est l’inconnu. (ratification). Et en même temps tu peux être curieuse de découvrir ce que tu vas vivre. Tu sais parfois avant de prendre un grand manège, on a un peu peur et en même temps on est excité parce qu’on veut savoir ce que ça fait! (Suggestion).

Si tu fais ça avec une intention positive et de la bienveillance, la personne va y aller. Si nécessaire je remets un fusible hypnotique ou encore je poses la question magique :

De quoi tu as besoin pour aller en transe maintenant?

Et là je suggère dans le sens du besoin.

Une fois une personne m’a dit « bah je te fais pas assez confiance là ».

-Ok, de quoi tu as besoin pour me faire confiance?

-De te connaitre d’avantage avec le temps.

Là je sais qu’en hypnose de rue c’est pas possible vu ce que la personne demande. Donc c’est ok d’arrêter là et ou de questionner et chercher d’autres brèches.

Attention aux suggestions employées

On travaille en hypnose de rue donc ce n’est pas le milieu pour faire un travail thérapeutique. Il y a 3 semaines environ, j’ai proposé une séance à une personne qui m’a dit avoir besoin d’une séance à des fins thérapeutiques.

J’ai dit ok et je vais dans un premier temps te faire vivre simplement une transe.

Et là elle est partie dans sa problématique donc j’ai recadré derrière.

« Écoute si tu veux une séance pour créer un changement on peut se voir en cabinet mais ici je te ne travaillerais pas sur ton problème car ce n’est pas le milieu.

J’ai pas envie qu’elle me fasse une abréaction comme ça dans la rue… Même si je me sens capable de gérer une émotion, ce n’est pas adapté!

Je ne fais pas de suggestions liées à l’hypnose de spectacle parce que ça ne m’intéresse pas. (pour l’instant)

  • Faire oublier le prénom (pas éthique)
  • Oublier un chiffre (je ne fais pas parce qu’il y a un biais dans l’histoire…)
  • Pause / lecture
  • Halluciner des stars
  • etc…

Ce sont des choses qui ne m’attirent pas. Ces suggestions visent à créer des phénomènes visibles et impressionnants de l’extérieur pour épater la foule.

Mon approche est : Je pars sur le principe qu’il n’y a pas besoin que ça soit impressionnant extérieurement pour que ça soit intéressant intérieurement pour la personne.

L’hypnose de rue est un cadre

Après tu fais ce que tu veux dans ce cadre là.

A mes débuts je proposais une expérience d’hypnose de rue aux gens. C’était mon discours, mais en vrai je testais des protocoles de programmation neuro linguistiques (pnl).

Les protocoles PNL ont généralement de la transe mais de façon conversationnelle et fractionnée.

Cela peut être une bonne approche pour commencer.

Le mot de la fin ?

L’hypnose est un outil extrêmement puissant et j’en prends conscience à chaque fois un petit peu plus quand je teste des trucs avec et quand je sors de formation.

C’est comme une voiture, la limite autorisée sur l’autoroute est de 130km/h mais il y a réellement rien qui vous empêche de rouler à 150km/h.

Par contre le risque d’accident augmente considérablement et si vous êtes pris au radar, vous avez une amende. Si vous renversez quelqu’un à cette vitesse, vous la tuez.

Vous êtes libre de respecter la loi ou non, mais vous êtes grand et donc responsable. Si vous faites une gaffe, vous assumez les conséquences de vos actes.

Le plus important à mes yeux pour avoir une bonne éthique est de se questionner tout le temps.

  • Es ce que ce que je fais est éthique ou pas?
  • Es ce que je suis bienveillant dans mon approche?
  • Quels sont les enjeux de la relation et de la séance d’hypnose?
  • Comment je peux faire pour être le plus bienveillant possible?
  • Si je fais une gaffe, qu’es que j’ai râté, es ce que je me suis trompé?
  • Es ce que là j’ai fait une erreur? Si oui laquelle?
  • Pour qui et pour quoi je fais de l’hypnose? Pour moi ou pour l’autre?
  • Etc…

Si tu penses trouver des réponses en pratiquant l’hypnose, t’es mal barré…

Plus je pratique, plus j’ai de questions et mon point de vu change régulièrement.

Cette semaine encore je lisais un livre d’hypnose et ça a changé mon paradigme sur l’hypnose.

Fin

Voilà, dis moi en commentaire ce que tu penses de l’éthique en hypnose de rue. Qu’es que TOI tu trouves éthique ou pas éthique en hypnose de rue?

Laisser un commentaire

Fermer le menu