La gestalt

La gestalt

La gestalt, une approche de la perception

La gestalt thérapie a été développée dans les années 50 par Fritz Perls aux États Unis. Le mot gestalt tient son origine de l’allemand et veut dire le tout, l’ensemble ou la forme. C’est un concept qui explique comment l’être humain perçoit son environnement et donc comment il crée sa réalité dans l’ici et maintenant. La perception nait d’une différence entre milieux: Gestalt. Si vous percevez le mot gestalt c’est parce qu’il y a une différence de couleur entre deux milieux. Ces derniers sont désignés en gestalt par le fond et la figure, ici le fond est blanc et la figure est noire. L’idée est que l’on va percevoir une figure qui se détache d’un fond selon plusieurs lois différentes.

  • Proximité
  • Similitude
  • Destin commun
  • Familiarité

La gestalt explique aussi qu’un concept, une notion est composé de plusieurs éléments qui forment un tout cohérent dont l’effet de l’ensemble est plus important que l’effet de chaque partie isolée. C’est l’idée qu’il y a une structure principale avec plusieurs éléments.

Le principe de la gestalt est que nous percevons un tout cohérent en percevant un ensemble d’éléments ou de pièces pour les assembler en un puzzle. Chaque pièce a sa place à un endroit précis dans le puzzle et la pièce isolée ne permet pas d’observer quelque chose de cohérent. C’est l’ensemble des pièces qui permet de voir une image grâce à un tout cohérent. L’ensemble nous permet ensuite d’avoir une information, en l’occurrence une image en particulière. Mais si on réorganise l’ensemble des pièces différemment, on obtient un nouveau puzzle et donc une nouvelle image.

Le principe de fonctionnement

La gestalt explique que l’on perçoit notre environnement sensoriel comme un ensemble cohérent. L’organisme le fait de manière naturel et la gestalt nous apprend à le faire de manière volontaire.

L’organisme va organiser l’environnement comme un tout cohérent pour créer une réalité en particulière et il le fait de manière spontané et heureusement.

L’idée est que la gestalt permet de nous rendre compte de cette formation de réalité et donc de volontairement modifier notre réalité. Le but est simple, décomposer ou déconstruire la réalité créée spontanément, pour cela on isole les éléments de notre vécu sensoriel et on fait cela avec le maximum d’éléments de l’environnement. On décompose/déconstruit pour ensuite reconstruire différemment.

Sur l’image ci-dessus, une figure se distingue du fond. On peut voir le visage d’un homme avec une épaulière ou le col ainsi que sa main. On perçoit un premier ensemble cohérent avec une figure et un fond. Maintenant si on décide de déconstruire l’image, il faut pour cela porter attention aux détails. On va décomposer l’image grâce aux sous modalités de la modalité visuel. On peut donc observer volontairement:

  • la lumière
  • les formes
  • les lignes
  • la couleur
  • les ombres
  • le constraste
  • les distances
  • le sens de l’image

Une fois que vous aurez pris le temps de déconstruire l’image en isolant les différentes parties, une nouvelle figure et une nouvelle forme vont apparaitre. Vous pourrez alors voir un homme et une femme se tenant sous une arche par laquelle passe de la lumière. L’apparition de ces nouvelles figures est la création d’une nouvelle forme et s’est sûrement effectuée de manière spontanée. C’est ce genre de changement qui est recherché en thérapie. Je vous en dirais plus dans un autre article.

Seconde partie

La gestalt permet d’expliquer un grand nombre de phénomènes de perception comme le fait de voir des animaux dans les nuages.  C’est un principe couramment utilisé dans le domaine des arts.

Voici un autre exemple:

Si certaines images ne cachent qu’une seule autre figure, d’autres peuvent en accueillir plusieurs. Voici une image bien connu du domaine et que vous avez sans doute déjà vu:

D’un point de vue nous voyons une vieille dame et d’un autre une jeune femme.

C’est bien beau tous ça et maintenant?

A travers la dernière image, nous avons vu qu’à partir d’un même stimulus, nous pouvons percevoir des choses très différentes et que notre cerveau peut facilement être dupé. Ici je ne vous ai montré qu’un aperçu de la gestalt pour la perception visuelle mais les psychologues sont allé plus loin en utilisant ces procédés dans d’autres modalités perceptives comme l’auditif et les sensations physiques. Le fait de pouvoir obtenir une nouvelle forme à partir d’un seul stimulus va permettre d’obtenir une nouvelle information et qui dit nouvelle information dit aussi un nouveau choix de décision envisageable par notre cerveau. Cette nouvelle information va permettre le changement. Nous avons vu déjà qu’en l’espace de quelques secondes votre cerveau produit un changement et parfois difficilement réversible.

Je suis quelqu’un qui adore la musique, j’en écoute tous le temps et surtout lorsque je fais du sport. Avant que je découvre la gestalt, j’écoutais la musique en me faisant des scénarios et des films. Puis avec la gestalt, j’ai appris à écouter différemment en isolant par exemple avec mon attention sélective des instruments d’un seul morceau. Et là vous écoutez vraiment la musique et si vous faites cela vous redécouvrirez probablement certains de vos morceaux préférés et aurez l’impression d’écouter pour la première fois.

Cette technique permet de développer votre acuité sensorielle ou votre sensibilité. C’est une tâche que donnait parfois Erickson à ses patients.

Pour bien comprendre

Notre réalité de l’instant présent est donc bien structuré. Celle-ci s’est faite de manière inconsciente au fur et à mesure de nos expériences mais nous pouvons apprendre à la modifier. Changer c’est avant tout effectuer un changement dans votre réalité et c’est pour cela que le changement instantané est possible. Ce changement est un changement d’état de conscience qui permet de comprendre l’état d’hypnose. La structure de la réalité est composée de plusieurs éléments, il s’agit de tous ce qui est sensoriel, ce que vous voyez, sentez, touchez, respirez, pensez, ressentez, etc… Si vous portez volontairement votre attention sélective sur un stimulus précis de l’environnement, vous changez votre état de conscience ou du moins vous le modifier légèrement.

En gestalt le fond est pourrait on dire, tous ce qui n’est pas dans le champ de conscience à l’instant présent et la figure tous ce qui est conscient. La structure composée de différentes parties qui sont donc tous les stimulus de l’environnement peut être changée en portant son attention plutôt sur ce que l’on ressent dans le corps ou ce que l’on entend, etc…

De mon point de vue, comprendre la gestalt est une chose primordiale pour comprendre l’hypnose, c’est la pierre angulaire pour comprendre le phénomène.

La formation d’une nouvelle forme, c’est à dire un nouvel ensemble figure fond peut être ressenti. C’est le fameux Eurêka ou la petite ampoule qui surgit spontanément. Cela met en évidence la sensation d’apprentissage.

C’est une réorganisation de l’information et donc peut être de nouvelles connections synaptiques.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réaction au sujet de « La gestalt »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookCheck Our Feed