La gestalt: théorie

La gestalt est une théorie en psychologie sur la perception sensorielle de l’être humain. Après avoir lu des ouvrages sur la Programmation Neuro Linguistique (PNL) en 2015, un ami praticien en hypnose m’a conseillé de lire un livre sur la Gestalt.

J’ai pris conscience d’un phénomène très particulier lorsque j’ai lu Gestalt Therapy: La technique.

Et j’ai découvert pour la première fois de ma vie l’effet de l’hypnose.

Alors je me suis dit qu’il serait très intéressant que je te parle de cette théorie. Surtout qu’elle permet de comprendre tout un ensemble de phénomènes dans les domaines suivants:

  • La ratification
  • La perception sensorielle
  • L’effet d’hypnose
  • L’utilisation de la résistance au sein de l’hypnose et du changement
  • Les besoins psychologiques des êtres humains

Définition et fonctionnement

En allemand gestalt signifie le tout ou l’ensemble. En gros cette théorie explique que nous percevons l’environnement extérieur en créant une forme complète à partir de plusieurs pièces de puzzle.

Si je perçois les lettres à l’écran c’est qu’il y a plusieurs éléments qui le permettent.

Ce que l’on nomme un fond comme le fond blanc de ce texte. Et les figures qui ressortent du fond car les lettres sont noirs.

On perçoit des éléments extérieurs car il existe une différence entre 2 milieux.

Si j’écris le même texte noir sur un fond noir de même couleur je ne vais plus pouvoir lire et le fond et la figure vont se confondre.

Un puzzle comme réalité

Nous appréhendons la réalité parce que chaque pièce de puzzle de la réalité s’ajustent les une aux autres d’une façon cohérente.

la gestalt

Si tu viens de comprendre la phrase que je viens d’écrire c’est normal car les mots sont assemblés de façon cohérentes.

Appréhendons aux autres que chaque de la s’ajustent aux autres nous pièce façon puzzle.

Cette phrase tu ne peux pas la lire car les mots sont assemblés de façon incohérente.

Quand les pièces sont assemblées de façon cohérentes on perçoit ce qu’on nomme une forme.

Le processus qui permet de passer d’un ensemble incohérent à une forme cohérente et significative s’appelle une formation d’impression ou ajustement créateur. C’est la coordination entre le fond et la figure.

La gestalt théorie

La gestalt explique que l’être humain est un tout un ensemble qui assimile l’expérience sensorielle.

Tout comme l’estomac qui avale un aliment.

Les éléments absorbés par l’organisme sont alors assimilés pour tendre à composer le tout et l’ensemble de l’être humain.

Quand j’avale une pomme, mon organisme va se mettre au travail pour la digérer et la décomposer de façon à reconstruire ou construire mes cellules.

Comme lorsque je vis une expérience particulière. Je vis une expérience (un événement heureux, ordinaire ou traumatisant, etc…) qui est sensorielle. Cette expérience est assimilée pour faire partie de mon histoire personnelle et je vais en tirer des apprentissages qui seront utiles pour l’avenir.

L’expérience sensorielle est alors assimilée comme une forme de digestion pour la transformer. Cette transformation entraine de la croissance et du changement.

Chaque cellule du corps est constamment renouvelée qu’on le veuille ou non, donc de base on change tout le temps…

Mais parfois

Parfois lorsqu’on mange un aliment qui n’est pas bon, le corps ne le digère pas. On tombe alors malade et tout l’organisme essaie de faire de son mieux pour retrouver un équilibre sain.

Mais si l’aliment est trop dangereux pour le corps, il est rejeté. Il y a donc des indigestions et on tombe malade, on vomit, on rejette la nourriture hors du corps.

Les expériences humaines fonctionnent d’après la gestalt de la même façon.

Lorsqu’une expérience humaine n’est pas bonne, il y a rejet de l’expérience qui entraine des symptômes. On est face à une résistance au changement et on arrive pas à assimiler l’expérience au reste de notre histoire personnelle.

Tout comme la pomme pourrie, si on l’avale on risque de tomber malade. On va vouloir la rejeter et donc la vomir.

Combien de fois en temps qu’être humain on a entendu

  • J’ai pas digéré ce chapitre de ma vie
  • Cet événement m’a rendu malade
  • Ce traumatisme me donne envie de vomir

Le processus de changement

Le processus de changement est donc à l’image de l’estomac et des aliments, un processus de digestion de l’expérience sensorielle pour pouvoir l’assimiler au reste de notre histoire personnelle de façon cohérente.

L’ajustement créateur est le processus en question décrit par la gestalt. Une capacité de l’organisme d’utiliser l’expérience sensorielle nouvelle pour l’assimiler aux autres expériences vécues durant toute notre vie pour nous permettre de se développer et de croitre.

Cet ajustement créateur vise à intégrer le problème rencontré et pas juste le laisser dans un coin. Mais l’intégrer en l’ayant dépasser en développant des ressources utiles.

Cet ajustement créateur commence par décomposer l’expérience sensorielle pour assimiler des pièces nouvelles de puzzle au reste du grand puzzle que représente notre vie et notre vécu actuel.

Tout comme l’estomac qui décompose nos aliments pour en tirer les nutriments nécessaires à la croissance et au renouvellement du corps.

On va garder et absorber certaines parties de l’expérience et on va mettre à la poubelle ce qui est inutile.

Le malêtre psychologique commence quand il n’y a plus d’ajustement

D’après la gestalt, un être sain ajuste constamment ses nouvelles expériences aux autres. Mais parfois on vit des événements délicats et on rejette l’expérience traumatisante par exemple.

On arrive pas à l’intégrer au reste de notre histoire personnelle et on se retrouve dans une situation où l’on résiste au changement.

Nous essayons de rejeter l’expérience. On dit alors qu’on a pas digéré cet événement de notre vie.

L’ajustement créateur se retrouve en panne. Et on va pouvoir tenter de le réparer avec l’hypnose.

L’ajustement créateur

Ce processus vise à intégrer les nouveaux événements de façon intelligente et créatrice au reste de l’expérience.

Son but est créer des formations d’impressions entre le fond et la figure d’une perception sensorielle.

C’est un peu complexe c’est pour cela que je demanderai à ta partie inconsciente de comprendre ce qui va suivre à un niveau intuitif.

La formation d’impression vise à créer des formes complètes qui sont terminées et achevées à l’image d’un cercle fermé.

Quand la formation d’impression est cohérente et le cercle fermé, on dit que la situation est achevée et terminée. Elle peut donc être digérée et assimilée.

L’ajustement créateur a comme boulot d’achever ces situations et de fermer les boucles ouvertes.

Exemple pour bien comprendre

Imagine que je travaille tranquillement chez moi devant mon ordinateur en train d’écrire un article.

J’écris et soudain j’ai envie d’aller aux toilettes.

Toutes les sensations de mon corps vont se retrouver dans le fond et je vais moins les percevoir. Hormis une seule sensation qui va être la figure, la sensation piquante au niveau de la vessie qui dit clairement « mon gars faut faire une pause et aller aux toilettes ».

Tant que je ne vais pas aux toilettes je suis dans une situation inachevée et mon attention / conscience est attirée de façon assez saillante vers la figure.

Le symptôme d’un problème est exactement une figure car c’est une sensation très saillante par rapport au reste des sensations du corps. J’oublie les sensations de mes pieds, de mon cœur, de mes jambes.

Ici on peut dire que la sensation gênante qui arrive lorsque j’ai très envie d’aller aux toilettes est un symptôme.

Rappelle toi du symptôme!

Mais rappel toi dans l’article précédent j’expliquais que le symptôme signifie qu’il y a un besoin

  • Physique
  • Physiologique
  • Psychologique
  • Emotionnel

Qui n’est pas rempli. Dès lors en situation de stress, notre conscience / attention est attirée là où il y a un besoin non rempli.

Je me retrouve dans une situation inachevée où j’ai besoin de faire un comportement particulier pour faire une formation d’impression et changer mon état. Et ainsi mettre en route l’ajustement créateur pour provoquer le changement.

Pour le coup c’est aller aux toilettes. Quand j’ai rempli ce besoin je reviens travailler et je peux être concentré de nouveau sur ce que je fais. Je ne suis plus là à me tortiller sur ma chaise et je ne suis plus conscient de ma vessie.

La sensation de la vessie passe en fond et je peux être hypnotisé par l’expérience de mon travail en toute tranquillité

L’état de bien être c’est lorsqu’on ne sent pas la ceinture au niveau de la taille en quelque sorte. La sensation du corps forme une sorte de fondu.

Si je sens la ceinture au niveau de la taille, cette sensation devient la figure et toutes les autres perceptions sensorielles passent en fond.

La gestalt dans le changement d’état

Il y a 10 ans j’ai vécu un événement très particulier et je ne l’ai pas digéré. J’ai longtemps somatisé avec des maux de ventre. Et quand je pensais dans l’instant présent à l’événement passé, je me faisais un montage d’images, de sons et de sensations sur ce que je devais faire pour achever l’expérience.

Ici on voit bien que ma conscience était attiré par un besoin, un comportement, une expérience à faire dans le présent pour achever une expérience passée.

Pendant longtemps je savais très bien ce que je devais faire. J’ai même fait une séance d’hypnose pour découvrir ce dont j’avais besoin de faire.

Ma conscience était attirée par la figure saillante, mon stress et mon malêtre.

Puis un jour j’ai réussi à réaliser le comportement en question. L’expérience s’est alors achevée et je pouvais enfin « avoir la conscience tranquille ».

Ainsi je n’étais plus hypnotisé par cette expérience passé. Je pouvais enfin avancer sans avoir la sensation de tirer un boulet accroché à mon pied.

La gestalt et la résistance

Quand le fond et la figure n’arrivent pas à se coordonner pour créer une forme cohérente, il y a résistance au changement.

Pour que l’ajustement créateur, le recadrage, le processus de changement, appelle le comme tu veux, puisse se réaliser je vais devoir déconstruire la réalité de l’expérience.

Tout comme mon estomac décompose mes aliments ingurgités pour en tirer le meilleur et rejeter ce qui est inutile.

Donc notre but est de décomposer la réalité de notre expérience sensorielle.

Et si tu fais de l’auto hypnose, je sais que tu sais très bien le faire avec cet outil >>>>> La ratification

La ratification

Ratifier ne sert pas juste à faciliter le passage d’une suggestion, elle sert à la base à orienter notre attention sur les différents éléments sensoriels de notre expérience.

Si je dis, en ce moment tu peux prendre conscience de ta respiration pendant que tu lis. Je décompose ta réalité et je te pousse à modifier le rapport figure / fond dans le but de provoquer une nouvelle formation d’impression.

De cette façon, ta réalité du moment « s’actualise » de façon dynamique.

Je rappelle que la ratification est le fait de citer des éléments vrais dans notre vécu de façon:

  • Sensorielle
  • Événementielle
  • Émotionnelle
  • Voir même ratifier nos croyances

Si je me dis  » en ce moment je suis quelqu’un qui a une chaine youtube sur l’hypnose » c’est une ratification.

Le fait d’orienter notre attention sur les différentes pièces de notre puzzle qu’est notre réalité pousse notre réalité à se réorganiser de façon différente.

La gestalt pour changer

Dès lors si je ratifie la résistance je peux trouver mon besoin psychologique non rempli. Répondre à ce besoin et ainsi fermer la boucle ouverte, achever une expérience pas terminée.

Ainsi le rapport figure / fond change et créer une formation d’impression. L’ajustement créateur se retrouve en fonctionnement.

Mon état change et je me sens mieux. Le symptôme disparait d’une façon complètement spontanée sans que je m’en rende compte.

Je suis alors non plus hypnotisé par mon symptôme et la transe du problème mais je suis hypnotisé par l’activité que je fais sur le moment.

Jusqu’à ce que je rencontre de nouvelles résistances où mon ajustement créateur va encore et encore fonctionner.

Conclusion

L’ajustement créateur est un phénomène que l’on fait déjà tous très bien s’en en avoir conscience. On a déjà tous utiliser à un moment donné dans notre vie la résistance comme levier de changement.

Ce sont des phénomènes qui sont naturels. Avec l’hypnose on apprend juste à en avoir conscience et à les utiliser consciemment lorsqu’on bloque dans nos changements.

/ 5. Votes:

Rendez-vous sur Hellocoton !
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :
Visit Us On FacebookCheck Our Feed