Hypnose, 7 idées reçues à son sujet

Vous venez de voir une démonstration d’hypnose ou une connaissance vous en a parlé. Une personne vous a conseillée d’aller voir un professionnel et vous vous posez des questions sur l’hypnose. L’hypnose est encore toute jeune dans notre société et c’est normal d’avoir des idées reçues à son sujet. Aujourd’hui je vais tenter de vous répondre avec mes 3 ans de pratique d’auto hypnose et une première formation réalisée.

1 Tous le monde n’est pas réceptif à l’hypnose

Dans la pratique de l’hypnose on tombe souvent sur cette question. Il y a toujours une ou deux personnes qui nous sortent des trucs du style « ah oui mais ça marchera pas sur moi ». La question de la réceptivité est assez complexe à répondre. Il faut savoir une chose très importante:

Tous le monde est réceptif à l’hypnose sinon vous êtes un robot ou vous êtes mort! Dans la mesure où l’hypnose est une variation de la conscience, si tu n’es pas conscient je m’inquiète pour toi.

Ensuite lorsqu’on hypnotise une personne, il y a deux choses à prendre en compte l’hypnotiseur et l’hypnotisé. Je suis débutant en hypnose et il y a des personnes avec qui mes inductions vont extrêmement bien marcher et d’autres avec qui ça va foirer et rien faire.

La réceptivité dépend surtout de l’hypnotiseur car tous le monde est réceptif à l’hypnose à une condition. Chaque personne est différente et aura SA manière de rentrer en transe. En tant qu’hypnotiseur il est donc important d’avoir un grand lot d’inductions pour répondre aux personnes très diverses.

Le point de vu de Kévin Finel

J’aime bien ce qu’il disait dans un de ses cabinets publics. Être hypnotiseur c’est accompagner l’autre à trouver une porte sur l’hypnose. Il y a des personnes pour qui il existe pleins de portes différentes.

Et pour d’autres ce sera délicat et plus long d’en trouver juste une. Certaines personnes en ont pleins et sont habituées à les ouvrir et à les traverser. Parfois il peut même y avoir de l’appréhension sur ce qu’on va trouver de l’autre côté. C’est à l’hypnotiseur de rassurer et d’accompagner en douceur et au rythme du sujet.

hypnose et porte de la conscience

Il y a des sujets qui sont très habitués et l’hypnose va très vite, un peu comme moi. Je me suis exercé avec des inductions basées sur des canaux sensoriels différents et je suis capable de rentrer avec un grand nombre d’inductions. En plus j’adore ça donc ça aide.

Résistance et réceptivité

J’aimai bien la description de la résistance d’un professeur de l’école de PNL de Lausanne, alors je sais plus son nom malheureusement.

 

Il disait que la résistance c’est:

  • Pas ici
  • Je ne veux pas avec toi
  • Ce n’est pas le bon moment
  • Cette manière là ne me plait pas/me correspond pas
  • Pas dans ces conditions là

La réceptivité à l’hypnose va dépendre de certaines conditions. D’une part l’état de l’hypnotiseur, on oublie souvent mais notre état joue énormément. Il y a des jours où je me disais tiens faudrait que je pratique aujourd’hui et finalement j’étais pas dans mon assiette et je n’étais pas bon.

La réceptivité est une question de l’état de l’hypnotiseur et son niveau de pratique. Quand quelqu’un ne rentre pas en transe, je ne dis pas « t’es pas réceptif ». J’explique alors à la personne que si elle n’arrive pas à rentrer en transe, c’est mon erreur et non celle du sujet.

L’hypnotiseur s’adapte au sujet et non l’inverse. Ensuite il y a aussi l’état du sujet qui rentre en compte et là c’est à nous de faire avec cet état.

L’hypnotiseur guide le sujet pour rentrer dans l’état d’hypnose et on ne sait pas dans quel état est le chemin chez l’autre.

Exemples de réceptivités

Kévin Finel va plus loin et donne même un exemple avec le cinéma. Imaginez que vous montrez le film Titanic à 100 personnes et que 20 seulement aiment le film. Allez vous conclure que les 80 autres personnes ne sont pas réceptives au cinéma? Non bien sur mais seulement au film Titanic. Ce film parmi tant d’autres du cinéma ne leur correspondait tout simplement pas.

Imaginez que vous tombez sur une personne du sexe opposé et que la personne ne vous plaise pas. Vous n’allez pas conclure en disant, non finalement je n’aime pas les hommes ou les femmes? C’est une généralisation hâtive à éviter absolument. L’expérience vous montre juste que vous n’êtes pas réceptif à ce type de personne et non au genre tout entier!

L’hypnose est pareil, il y a des séances qui vont plus correspondre à certaines personnes. Puis il y a des séances qui ne vont pas marcher. Cela veut dire qu’il reste encore beaucoup de séances et d’inductions qui peuvent fonctionner.

Si une induction ne marche pas, testez en une autre!

2 Je ne crois pas à l’hypnose

J’ai entendu cela plus d’une fois et devinez quoi? Ce n’est pas nécessaire de croire à l’hypnose pour que cela fonctionne. Dans la mesure où j’apprends l’hypnose pour qu’un jour je puisse faire une séance sans jamais mentionner le mot hypnose. Cela s’appelle travailler de façon voilée. Le mot hypnose provoque des réactions très diverses chez les gens et je suis toujours étonné de voir ces différences.

 

Autant je vais tomber sur des personnes hyper motivées à tenter l’expérience. Autant je tombe parfois sur des gens complètement arrêtés mais c’est à moi toujours de leur expliquer ce que c’est. C’est à l’hypnotiseur de rassurer et dire, vous pouvez arrêter à tout moment c’est votre séance.

J’ai déjà réalisée une séance avec une personne qui n’y croyait pas. Cela a bien fonctionné et en même temps j’ai deux personnes devant moi dans ces conditions. J’ai le coté qui dit « je n’y crois pas » et l’autre qui dit « essayons pour voir! ».

Ne dites pas ce que vous faites

Vous pouvez aussi travailler secrètement et utiliser des techniques d’hypnose sans jamais mentionner le mot. C’est largement plus efficace parce qu’il n’y a plus aucune résistance et juste du feedback.

Par contre la question de l’éthique se pose, dois je dire ce que je fais? Ou pas? Vous n’êtes pas obligé mais vous devez absolument avoir de bonnes intentions et ça je suis pas à votre place.

L’égo de l’hypnotiseur veut qu’on explique absolument au sujet que l’hypnose existe et faire une démonstration. C’est normal c’est notre passion et on trouve cela génial! On voudrait que le monde entier découvre cet état!

Sauf qu’on a pas forcément besoin de convaincre l’autre que l’hypnose existe pour qu’il la vive!

3 Une séance suffit

Si certaines personnes sont habituées à cet état, pour d’autres il peut y avoir de l’appréhension. C’est normal car c’est nouveau pour la personne et on doit respecter son rythme. On ne peut pas aller bien loin avec une séance d’hypnose parce que c’est un état qui s’apprend. Même Erickson passait du temps à enseigner l’état à ses patients et ensuite réaliser le travail thérapeutique.

Si vous souhaitez réaliser une thérapie avec l’hypnose, commencez par apprendre l’auto hypnose. Vous gagnerez du temps et éviterez de dépenser de l’argent. Mais vous restez libre de découvrir seul ou accompagné.

Lorsque j’ai démarré l’auto hypnose, je vivais pas des transes extrêmement profondes de mon point de vu par rapport à maintenant. J’ai mis peut être 1 mois de pratique régulière (2-3 fois par semaine) pour apprendre à aller loin.

Plus vous allez expérimenter et vivre des choses étranges, plus vous trouverez cela merveilleux.

Laissez vous le temps d’appréhender et de découvrir cet état.

4 On manipule avec l’hypnose

Oui comme quand vous demandez à cet homme ou cette femme de vous passer son numéro. Ou encore comme lorsque vous avez besoin de sel et que vous demandez à votre voisin. Voir même vous insistez pour que votre meilleur ami vous accompagne à ce concert.

l'hypnose et les idées reçues

La manipulation est partout, Erickson insistait bien la dessus. Les publicités vous manipulent, Facebook, YouTube, etc…

Lorsqu’on va voir un thérapeute pour se soigner ou un coach, c’est pour qu’on nous manipule! La personne qui voit un thérapeute est bloqué et coincé avec sa problématique et n’arrive plus à se manipuler toute seule! Elle va voir un professionnel qui va la manipuler pur lui réapprendre à se manipuler seule et dépasser ses blocages. Pensez y un peu!

De plus lors d’une transe hypnotique, il y aune hyper conscience de ce qu’il se passe. Donc si une suggestion ne vous plait pas, vous êtes libre de ne pas là prendre.

Si vous savez repérer les suggestions autour de vous, vous serez plus apte à les accepter ou les refuser. Donc on ne pourra pas vous faire faire la poule!

C’est vraiment quelque chose qui revient souvent. Tu vas pas me faire faire la poule hein? Croyez moi je pratique l’hypnose de rue et parfois certaines personnes n’ont pas besoin de nous pour faire la poule…

Le sujet fait tout le boulot

Les formateurs de l’Arche insistent sur un point crucial! C’est l’autre qui fait tout le travail, nous on est juste là pour aiguiller mais c’est eux qui avancer le train. L’hypnotiseur place juste des mots et l’hypnotisé réagit et crée des associations d’idées par la suite.

En séance, c’est le sujet qui a le pouvoir et nous l’inverse. De plus en tant qu’hypnotiseur, je ne sais absolument rien sur ce qui se passe dans sa tête même si je peux deviner. Le feedback d’un bras qui se lève ou d’un doigt qui bouge tout seul permet juste de savoir où la personne en est dans le processus. Mais je sais jamais rien sur ce que pense la personne.

J’ai fait revivre des souvenirs agréables à des sujets et je peux deviner le type de souvenir par rapport aux réactions corporelles. Mais je ne peux pas être sur et en plus je ne demande pas d’informations sur le contenu du souvenir. Cela ne me regarde pas, c’est la vie privée du sujet!

5 On peut rester coincé sous hypnose!

L’hypnose est comme le sommeil, c’est un état et on en sort naturellement au bout d’un moment. SI vous démarrez l’auto hypnose, je vous conseille de mettre un réveil. Vous pouvez être une personne qui part très vite très loin. Alors si vous avez des activités prévues dans la journée, prenez les en compte.

6 On a les yeux fermés

Les yeux fermés aident à se dissocier l’environnement dans lequel on est mais ce n’est pas nécessaire. Je connais une personne qui rentre TRES bien en transe les yeux ouverts et c’est impressionnant la facilité qu’elle a.

L’état d’hypnose est semblable aux moments où l’on a les yeux dans le vide. Les yeux sont ouverts mais on ne voit pas et on est dans un rêve éveillé. Le rêve éveillé c’est lorsque vous voyez des images défiler devant vous et que vous avez les yeux ouverts. Sur le moment on ne s’en rend pas compte puis après on sort de notre mini transe et on se dit « attend j’en étais où déjà? »…

Retenez une chose, les yeux fermés ne sont pas une obligation. Et le rêve éveillé est une réelle transe hypnotique très puissante. Si vous parlez à coté de moi dans ce genre de transe, je ne vous entend pas.

Les yeux dans le vide peut aussi signifier un fort dialogue interne et donc une concentration et une attention focalisée sur les sons intérieurs. Vous savez quand vous êtes dans un groupe de plusieurs personnes, vous partez dans vos pensées et là on vous demande votre avis sur la mort de Johnny. Vous êtes à 2m et vous n’avez pas entendu la question, c’est ça l’hypnose.

Les yeux dans le vide sont signe de transe.

7 L’hypnose est dangereuse

Bien sur que cela peut être dangereux, boire aussi, la voiture, l’avion, le vélo, le sexe, etc… Tout peut être dangereux et l’hypnose est au même titre que la voiture un outil. Et comme tout outil, vous pouvez créer des choses fascinantes et parfois vous blesser. Au moins, vous venez d’apprendre quelque chose dessus. Si je l’utilise comme cela c’est dangereux donc je vais éviter.

hypnose et peur

L’hypnose étant nature, elle sert surtout pour protéger l’individu de potentiels risques psychologiques. A l’état naturel, elle peut créer des amnésies et des anesthésies ou des dissociations. L’inconscient est un chien de garde et il ne laisse pas n’importe quoi rentrer dans l’esprit.

L’hypnose n’est pas dangereuse et à l’état naturel elle protège!

C’est un outil et comme tout outil, mal utilisé il peut blesser. Bien utilisé il peut faire des merveilles.

En résumé

L’hypnose est encore tout nouveau dans notre société. Entre les praticiens, les hypnotiseurs de rue, les hypnoses de spectacles on peut vite être perdu. L’hypnose est un outil et ses effets dépendent de l’hypnotiseur ainsi que de son éthique.

Il est normal d’avoir de l’appréhension pour les choses qu’on ne connait pas. Si vous avez d’autres questions et d’autres idées autour de l’hypnose, je vous invite à laisser un commentaire.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :
Visit Us On FacebookCheck Our Feed