Des hallucinations avec l’hypnose

Des hallucinations avec l’hypnose

Aujourd’hui j’aimerai vous parler de ce que j’ai vécu avec l’auto-hypnose, depuis que j’ai commencé à pratiquer j’ai vécu 3 hallucinations kinesthésiques. Avant de vous en parler, je vais expliquer ce que c’est exactement. Nous verrons donc dans cet article:

  • Une description des hallucinations
  • Quelques expériences que j’ai vécu
  • Les questions que cela a entrainées

Les hallucinations

D’après la programmation neurolinguistique, les hallucinations sont une distorsion de la réalité, c’est à dire une perception que ne correspond pas à la réalité. Les hallucinations sont des choses tout à faire normales et naturelles. Avoir l’impression de sentir une odeur alors que rien ne permet de la sentir dans l’instant présent est une forme d’hallucination. Il existe bien entendu des hallucinations pour chaque système de représentation ou sensorialité. On pourra donc avoir des hallucinations à travers:

  • la vue
  • l’ouïe
  • le touché
  • l’odorat
  • le goût

Plus globalement, on parlera du visuel, de l’auditif et du kinesthésique. Ensuite, les hallucinations se distingue en 2 catégories;

  • Les hallucinations positives qui sont un rajout d’un élément qui n’est pas là comme l’exemple de l’odeur.
  • Les hallucinations négatives qui vont retirer un élément qui est pourtant là. Celle ci est très commune, c’est lorsque l’on cherche les clés partout alors qu’elles sont juste sous notre nez.

Ce qu’il faut retenir est qu’une hallucination est une distorsion de la réalité et fait parti des phénomènes hypnotiques possibles de survenir dans une transe.

Mon expérience

Lorsque je fais de l’auto-hypnose, j’ai l’habitude d’en faire soit allongé dans mon lit soit assis sur mon canapé. Les hallucinations que j’ai déjà vécu sont kinesthésiques. La perception que j’avais de l’espace ne correspondait pas à la réalité. Car une fois où j’en faisais allongé, j’avais la sensation réelle d’être assis et l’inverse aussi s’est produit. Et la première fois que vous vivez cela c’est VRAIMENT impressionnant.

Lorsque vous êtes sous hypnose, il y a un moment où vous êtes profondément dans votre univers, vous êtes dissocié de votre corps puis à une certaine période de la transe vous commencez à revenir à vous. L’esprit se met à scanner de nouveau vos sensations corporelles et là il se passe quelque chose d’inhabituel. Ma première réaction alors que j’avais encore les yeux fermés et que je commençais à revenir à moi était: « attend il y a un truc qui va pas là! » Et en effet, il y a quelque chose qui ne va pas, vos sensations physiques correspondent à une position couchée alors que vous êtes assis et c’est juste SURPRENANT.

D’après Milton Erickson, il ne faut pas chercher à provoquer les phénomènes hypnotiques pour qu’ils arrivent car ils sont assez aléatoire et je suis d’accord. J’ai réussi une fois à recréer volontairement cette hallucination et encore je suis incapable de savoir comment j’ai fait. J’ai juste demander à mon inconscient de recréer l’hallucination et il l’a fait tous seul. Parfois l’hypnose, c’est vraiment bizarre.

Un mouvement inconscient

La seconde hallucination date de quelques jours, je fermais les yeux et était déjà d’après moi dans un état profond d’hypnose et commence à sentir un mouvement inconscient de mon pouce, c’est à dire un mouvement réflexe. Encore une fois j’avais réellement eu la sensation que mon pouce avait bougé et là encore une partie de moi m’a fait réagir au quart de tour « attend il y a un truc qui cloche avec mon pouce là… » J’ai ouvert les yeux et il n’avait pas bougé d’un millimètre.

Ce phénomène hypnotique était connu d’Erickson et je crois qu’il en parle dans le tome 1 de l’intégral des articles. C’est avoir l’impression qu’une partie de notre corps est dans une certaine position alors qu’il n’en n’est rien. Il avait deviné ce phénomène qui était arrivé à un de ses sujets de démonstration. Il demandait alors à son sujet de montrer l’emplacement du bras droit dans l’espace avec le bras gauche et évidemment la position ne correspondait pas à la réalité objective mais subjective du sujet.

Conclusion

Après ces suites d’expériences, je me rend compte à quel point il est facile et réalisable de duper le cerveau et de lui faire croire quelque chose qui ne correspond pas à la réalité. Donc les questions que je me pose actuellement parce que vous verrez que l’hypnose en soulève plus qu’elle n’y répond sont les suivantes:

  • Comment je peux utiliser ce processus dans un but de développement et d’extension de soi?
  • Comment je peux me servir de cette forme d’hallucination pour aller vers un objectif précis?
  • Qu’es que la réalité si mon cerveau est si facile à tromper?

Des questions qui auront peut être des réponses demain ou qui deviendront encore plus complexes après demain. En attendant si vous aussi vous avez vécu des choses aussi étranges qu’elles puissent être avec l’hypnose, je vous invite à les partager.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookCheck Our Feed