Créer les bonnes conditions pour l’hypnose de rue

Quand on street on a besoin de savoir créer les bonnes conditions pour l’hypnose de rue pour rendre la séance agréable à ton volontaire. Dans cet article on va voir:

  • Pourquoi il est important de savoir créer les bonnes conditions pour l’hypnose de rue
  • Les 5 points clés pour s’assurer que tes suggestions passent
  • Créer les bonnes conditions pour l’hypnose de rue
  • Utiliser la ratification de façon discrète
  • Mettre des fusibles
  • Écouter les besoins de ton volontaire et y répondre

Sinon… Il n’entrera jamais en transe…. Et c’est pas ce qu’on veut pas vrai?

Pourquoi il est important de créer une atmosphère propice

La rue en ville est par défaut un endroit hostile. Il y a plein de gens qui marchent, il y a les mendiants, les gens qui abordent parfois uniquement pour vous soutirer de l’argent.

Je sais de quoi je parle car à Grenoble il y en a beaucoup qui viennent avec un papier se faisant passer pour un muet qui demande de l’argent. Ils sont plusieurs à t’aborder et généralement ils sont habillé….. avec de la marque.

D’abord j’aimerai dire que je respecte tous ces gens et ce n’est pas forcément de leur faute d’être obligé de faire cela. Bref passons.

Quand un volontaire ou un groupe de volontaires vient vers ta pancarte d’hypnose de rue, il vient parce qu’il est curieux et a envie de tester l’expérience.

créer les bonnes conditions en hypnose de rue

C’est ton boulot et à toi seul de créer les bonnes conditions pour que la séance se déroule bien et ça commence avant même qu’on ait fait les tests de réceptivité.

La dernière chose que tu as envie est d’avoir un volontaire où tu as manqué une information et la personne commence à avoir des vertiges et a besoin de vomir pour se sentir mieux dans la rue. Moi et un ami hypnotiseur savons de quoi on parle, ça nous est arrivé à tous les 2.

En plus tu veux apporter une image positive de l’hypnose. Alors la dernière chose que tu veux c’est que ton volontaire garde un mauvais souvenir.

Personne sensé ne se laissera fermer les yeux avec une personne qui vient de rencontrer dans la rue qui plus est pour lui proposer une expérience souvent comparé à de la manipulation.

Les 5 choses à mettre en place

Avant le début de la séance tu vas avoir besoin de créer plusieurs états chez ton volontaire. Mais ça il n’en a pas conscience.

Le volontaire va avoir besoin de ressentir:

  • La sécurité
  • Confiance
  • Bien être physique
  • Motivation
  • Intérêt

Avant de commencer ta séance. S’il y a quelque chose qui manque chez ton volontaire tu vas vite le savoir et il risque de résister à tes suggestions.

J’ai testé l’hypnose de rue au culot (en abordant dans des parcs) et à la pancarte. La pancarte l’emporte car tu obtiens beaucoup moins de rejets car les gens viennent d’eux même et donc partant un minimum.

Dans les 2 situations il m’est arrivé de rencontrer des gens qui après mon prétalk avaient les mains ou le corps qui tremblaient légèrement. Et non ils n’avaient pas froid quand il faisait 20C° dehors.

Certains volontaires vont appréhender la séance et vont avoir un peu peur. Rappelle toi c’est toi l’expert en hypnose et eux ils n’y connaissent rien. Ils viennent avec leurs:

  • Représentation de l’hypnose acquise par des proches, la télé, les émissions ou des livres
  • Croyances sur le sujet (souvent fausses)
  • Des peurs
  • Des espérances

Toi ton boulot est de corriger tous cela avec TON EXPERIENCE personnelle de l’hypnose. C’est pour cela que j’encourage vivement la pratique de l’auto hypnose avant d’aller hypnotiser son voisin.

Si tu veux débuter l’auto hypnose, tu as un guide gratuit disponible en dessous.

Guide d'Auto Hypnose
Votre mail est gardé de façon confidentielle

Créer les bonnes conditions en hypnose de rue

Comme je l’ai dit plus haut tu vas avoir besoin de susciter:

  • Sécurité
  • Confiance
  • Bien être physique
  • Motivation
  • Intérêt
  • Encourager
  • Féliciter et remercier sa participation

Personnellement je résiste énormément à l’hypnose si je ne me sens pas en sécurité.

Pour créer ces bonnes conditions, tu vas devoir montrer ta bienveillance avec la plus grande part d’humanité que tu peux montrer.

Et comment on fait ça et bien en anticipant. Tu sais qu’il y a des volontaires qui sont curieux et ils ont très envie de découvrir l’hypnose mais ils ont peur. Ce n’est pas de leur faute alors prend le en considération.

Et là tu vas ratifier à la pelle sans ménagement.

Si tu ne sais plus ou ne sais pas ce qu’est la ratification, je t’invite à regarder cette vidéo.

Ratifier encore et encore

Si tu te rends compte que ton volontaire n’est pas prêt pour la séance, tu peux lui demander comment il se sent ainsi il va se ratifier tous seul.

Si tu perçois de légers tremblements au niveau de ses mains tu peux ratifier en évitant la projection.

« Je vois tes mains trembler et j’ai l’impression que tu appréhendes la séance, es ce que je me trompe? ».

A ce moment là le volontaire répond souvent par « oui j’appréhende ».

Ainsi tu as validé son état et tu sais qu’il peut avoir besoin:

  • De se sentir en sécurité
  • D’être rassuré
  • D’avoir confiance en toi pour le guider

Tu peux lui demander de quoi il a peur. Généralement la réponse est une croyance ou une représentation erronée de l’hypnose.

Là c’est à toi d’avoir un discours qui va créer une sensation de sécurité et qui va rassurer ton volontaire.

Une fois que c’est ok pour lui tu continues. Uniquement si les nouvelles conditions lui conviennent. Si c’est pas le cas tu recommences.

Tu peux ratifier sa réalité en terme d’événements et de croyances. Là tu fais confiance à ton intuition pour bien ratifier:

« Tu sais c’est normal d’avoir un peu peur et d’appréhender car c’est nouveau pour toi. Et en même temps on est dans la rue et ce n’est pas forcément un endroit hyper sécurisant. Et en même temps je vais faire tout mon possible pour que la séance se déroule pour le mieux. Je vais même poser ma main sur ton épaule pour te dire que je t’accompagne et que je suis là si tu as besoin. »

Mettre un fusible

Ensuite tu rajoutes un fusible.

Un fusible est une suggestion qui permet au volontaire d’être libre d’annuler une suggestion qui ne lui convient pas.

Quand j’ai eu une volontaire qui a eu des vertiges et qui s’est senti mal je n’en avais pas fait. C’était donc mon erreur.

« Et si jamais il y a quelque chose qui ne te convient pas tu peux revenir ici et maintenant complètement présent au moment où tu en ressens le besoin. C’est TA séance et c’est toi qui la gère. »

De cette façon je place mon volontaire au centre de la séance et non mon petit égo démesuré d’hypnotiseur.

Rappelle toi qu’on est là pour l’autre uniquement !

De quoi tu as besoin pour que la séance se passe bien ?

Je vais encore et encore revenir sur ce fameux paradigme du besoin car il révolutionne les séances tous simplement.

Je te file même un petit exercice à faire avec tes volontaires en hypnose de rue.

1 Je demande à mon volontaire ce qu’il ressent avant la séance

Si je me rends compte que son état n’est pas propice, je lui pose la question suivante. Si son état est ok je continue en lui demandant s’il est toujours partant.

2 Je lui pose la question ultra magique: De quoi tu as besoin pour te sentir (l’état inverse du mauvais état qu’il ressent)

Si à la première question il a répondu qu’il appréhende la séance, tu peux lui demander « De quoi il a besoin pour qu’il se sente prêt et serein pour vivre la séance ».

Tu peux même juste lui demander: « De quoi tu as besoin pour que la séance se passe bien pour toi? »

3 Tu suggères dans le sens de son besoin et tu y réponds

S’il a peur tu le rassures. S’il ne se sent pas à l’aise tu le mets en confiance.

Pour cela tu dois adopter un discours qui va dans le bon sens. Et tu dois être congruent dans la façon de le dire.

Si j’ai un discours pour le mettre en confiance et que je fronce les sourcils et que je fais la grimace, ça va pas le faire.

Si tu vois ce que je veux dire.

Conclusion

Pour créer les bonnes conditions pour l’hypnose de rue, il est impératif de tenir un discours:

  • Rassurant
  • Qui met en confiance
  • Motivant et stimulant l’intérêt
  • Qui met à l’aise ton volontaire

Et surtout tu dois l’écouter, l’encourager s’il réussi certains phénomènes et le remercier à la fin pour sa participation.

Fin

Voilà j’espère qu’avec cela tu pourras t’éclater durant tes séances avec tes volontaires dans les meilleurs conditions qui soient.

/ 5. Votes:

Rendez-vous sur Hellocoton !
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :
Visit Us On FacebookCheck Our Feed