30 jours d’auto hypnose, mon expérience

Après 3 ans à pratiquer l’auto hypnose régulièrement, j’ai tenté de réaliser 30 jours d’auto hypnose. Le but était d’en apprendre plus sur les états de consciences. Je voulais surtout vivre de nouveaux phénomènes hypnotiques. J’ai utilisé un ensemble de techniques que j’ai développé au cours de mon apprentissage. je vous en dis plus dans cet article.

Pourquoi je fais de l’auto hypnose

Parce que c’est cool tous simplement. Non plus sérieusement j’aime découvrir des phénomènes nouveaux chez moi et ressentir l’état d’hypnose est quelque chose que j’apprécie. C’est un état relaxant et apaisant. Si certaines séances redonnent de l’énergie, il m’arrive parfois de sortir d’une transe encore plus fatigué. C’est un peu comme le joint sauf que c’est mieux parce que ça n’abîme pas le cerveau.

L’auto hypnose peut être utilisée dans plein de circonstances comme par exemple améliorer l’apprentissage après une expérience qui vous sort de votre zone de confort. En fait il n’y a pas de limites et de règles à son utilisation. C’est illimité et c’est ça qui est bon, cela offre une grande liberté de se découvrir.

30 jours d'auto hypnose
30 jours d’auto hypnose c’est parcourir des chemins qu’on n’a pas forcément l’habitude d’emprunter.

 

En ce qui me concerne, je ne pratique pas à des fins de développements personnels même si cela m’arrive parfois. Je ne pars pas avec l’idée d’atteindre un objectif avec ma séance. Je me laisse simplement profiter de l’état de transe. Pour moi, l’état d’hypnose est une fin en soi alors que c’est surtout et d’abord un outil, un moyen pour atteindre un objectif.

L’auto hypnose est un outil de liberté, sentez vous libre de l’utiliser comme vous le souhaitez.

Pourquoi 30 jours d’auto hypnose?

J’ai choisi de faire 30 jours d’auto hypnose parce que c’est une durée suffisamment longue pour voir des changements. Et en même temps ce n’est pas trop court. Si tu commences l’auto hypnose, il peut être intéressant de commencer par 30 jours d’auto hypnose pour s’habituer. En plus tu poseras un cadre pour accélérer ton apprentissage.

30 jours d’auto hypnose, comment je m’y suis pris?

Le plus simplement possible, il y avait des moments de la journée où je sentais que là j’en avais envie. Alors je m’allongeais ou je me posais assis, je mettais un réveil et je fermais les yeux. Une fois les yeux fermés j’utilisais une induction simple parmi celles que je connais.

L’auto hypnose est un moment où l’on prend du temps pour soi.

Choisir les bons moments

Pour être transparent avec vous, je n’ai pas fait de séances exactement tous les jours. Pour la simple bonne raison que parfois je ne rentrais pas en transe alors je ne forçais pas. Il n’y a pas de bons ou de mauvais moments pour faire de l’auto hypnose. Sachez juste qu’il y a des moments où vous sentirez que là c’est le bon moment pour vous. Ensuite le meilleur moment que je préfère est juste avant de dormir car l’état d’hypnose est un excellent état intermédiaire pour passer d’un état normal à l’état de sommeil.

Si vous avez des activités à faire après votre séance, je vous conseille de mettre un réveil. Je ne vous connais pas et si vous commencez l’hypnose, cela peut très bien aller très vite. Et donc oublier le temps qui passe.

J’ai remarqué que pratiquer l’auto hypnose après une séance de sport est vraiment agréable et simple. Je pense que l’endorphine provoqué par une séance de sport aide à rentrer en état d’hypnose. En effet l’endorphine est un relaxant et dans la mesure ou l’auto hypnose aussi, il vous sera facile de rentrer en transe.

De plus l’auto hypnose peut être un excellent moyen de récupération après une activité physique. Et ainsi retrouver un état plus calme et plus serein.

Choisir les bons endroits

Le lieu où vous pratiquez l’auto hypnose est très important car pratiquer toujours au même endroit peut créer une ancre. Ainsi vous associerez le lieu à l’état d’hypnose et rentrer en transe sera plus facile.

Personnellement j’ai appris à rentrer en transe dans plusieurs endroits différents et sachez une chose importante:

Votre inconscient ne vous laissera pas entrer en transe n’importe où.

 

30 jours d'auto hypnose

 

Pourquoi? Parce qu’il va se défendre et s’il sent un danger ou un inconfort dans votre environnement, l’auto hypnose sera plus complexe. Et rencontrer une résistance pourra se manifester. Par contre cela peut être un excellent exercice de confiance en soi. Car oui rentrer en transe c’est avoir confiance dans les circonstances du moments. Je ne dis pas que c’est impossible dans un lieu public, mais simplement plus complexe. De plus, c’est très différent chez les gens. Si cela ne marche pas pour moi, cela peut peut être marcher pour vous.

Vous l’aurez donc deviner, vous ne rentrerez pas non plus en auto hypnose avec n’importe qui dans votre environnement. Je vous conseille de commencer l’auto hypnose seul dans un endroit que vous connaissez. Et où vous ne serez pas dérangé.

Quelle fréquence pour pratiquer l’auto hypnose?

Difficile de répondre à cette question dans la mesure où chaque personne est différente. Personnellement je pratique quand j’en ressens le besoin et l’envie c’est à dire tous les 3-4 jours avec des séances variant de 20 minutes à 1h, cela dépend. Je ne pense pas que pratiquer tous les jours soient utile. A mes débuts en hypnose j’avais des croyances vis à vis des séances que je faisais. je pensais être incapable de rentrer plusieurs fois par jour en transe très profonde. Aujourd’hui il m’arrive parfois d’y arriver mais c’est rare.

Votre capacité à rentrer en transe hypnotique ne dépendra que de vous:

  • Votre humeur et votre état
  • Si vous en avez envie et la motivation
  • Votre niveau d’appréhension
  • Le moment dans la journée
  • Et votre environnement

L’auto hypnose peut être bouleversante par rapport à ce que vous vivez comme phénomène. La plus grande distorsion temporelle que j’ai vécu m’a retourné le cerveau et montrer ce qui est possible avec l’hypnose. La distorsion spatiale quand à elle m’a montré qu’il était facile de duper le cerveau sur la perception de la réalité. Après des séances de ce genre, je ne refais pas forcément des séances dès le lendemain ni dans la semaine.

Votre cerveau fonctionne comme votre estomacs, il a besoin de temps pour digérer ce que vous lui faites avaler. Et surtout il a besoin de temps pour mettre en place les suggestions.

Des mouvements inconscients

Lorsque je pratique l’auto hypnose, il m’arrive d’avoir des mouvements inconscients. Au début lorsque j’ai commencé, j’avais de la difficulté à savoir si un mouvement était conscient ou pas. Si vous vous posez la même question, rassurez vous vous le saurez. Au fond de vous, vous sentirez que tel ou tel mouvement n’est pas conscient.

Les mouvements inconscients sont reconnaissables par leur nature saccadée et assez rapide. Ils sont la preuve qu’une partie de vous est un peu plus présente à l’intérieur dans l’instant. Néanmoins, l’absence de mouvements involontaires ou réflexes ne signifient pas que vous n’êtes pas en transe hypnotique. Dans une transe, il n’y a pas toujours des mouvements inconscients. D’ailleurs sur mes 30 jours d’auto hypnose, j’ai du avoir des mouvements réflexes sur 1/3 de mes séances.

Le mouvement inconscient peut aussi vous montrer qu’il y a un mouvement intérieur, c’est à dire dans vos pensées et vos processus inconscients. A la base, ce genre de phénomène hypnotique permet d’avoir un feedback sur ce qui se déroule chez un sujet.

Je résiste à l’auto hypnose

Oui vous avez bien lu, durant mes 30 jours d’auto hypnose j’ai rencontré des moments où ça ne marchait pas. L’idée de la résistance est que c’est un processus et j’en ai appris beaucoup à ce sujet. Lorsque j’observais une « résistance », je tentais d’aller dans son sens. En claire je me concentrais sur le fait que je résistais à l’auto hypnose.

Le terme résistance signifie qu’un processus particulier est en place à l’instant où elle se manifeste. Pour faire simple votre cerveau ne fait pas ce que vous lui demandez. Pour contourner la résistance, demandez lui de faire ce qu’il fait déjà, à savoir résister.

Je suis déçu de mes 30 jours d’auto hypnose

Connaissant l’auto hypnose depuis janvier 2015, j’ai vécu tout un tas de phénomènes hypnotiques. Et durant ces 30 jours d’auto hypnose, je n’ai pas eu de phénomènes particuliers que je n’avais jamais vécu. Donc je suis un peu déçu de l’expérience même si j’ai encore appris beaucoup. C’est l’avantage quand on étudie l’hypnose, l’apprentissage n’a pas de fin.

Je dirai que j’ai été déçu et en même temps je me remets en question sur ma façon de pratiquer l’auto hypnose. J’utilise habituellement les mêmes inductions et c’est peut être pour cela que je n’ai rien de nouveau.

A l’avenir j’essaierai de créer des inductions différentes. La créativité en hypnose est mon seul défaut parce que je tourne toujours autour des mêmes points finalement.

La grande difficulté de l’auto hypnose

L’auto hypnose est comme son nom l’indique, créer des auto inductions. Quand vous pratiquez l’auto hypnose vous êtes:

  • L’hypnotisé
  • L’hypnotiseur
  • Le spectateur

La grande difficulté réside alors dans le fait de se laisser aller et vivre pleinement l’expérience d’auto hypnose et en même temps de se guider. Et dans tous ce bazar, vous êtes observateur de vos réactions, pensées et comportements. Pas facile du coup de mener à bien une séance et c’est pour cela que même en tant qu’hypnotiseur on va voir un autre praticien.

L’hypnose avec un praticien en claire c’est de l’auto hypnose guidée. Pour bien réaliser une séance d’auto hypnose il est donc important d’effectuer ce qu’on nomme une détermination d’objectif en amont de la séance. Vous allez travailler sur les changements que vous souhaitez voir.

La partie hypnotiseur

Avant de commencer l’auto hypnose dans un cadre spécifique avec un objectif, il est important de réaliser une détermination d’objectif. En claire, prendre le temps de travailler certains points avant la séance.

  • Qu’es que je veux?
  • Il se passerait quoi si le changement était déjà là?
  • Par quoi cela commencera?
  • Qu’es que je vais voir, entendre, sentir, ressentir qui me prouvera que j’ai atteint l’objectif?
  • ETC…

C’est en quelque sorte une « discussion » avec soi même et cela permet d’orienter votre conscient et votre inconscient. Du coup une fois la transe installée, les suggestions viendront plus facilement.

Encore une fois, c’est une manière de faire, il en existe plein d’autres.

L’hypnotisé

Durant la séance d’auto hypnose, en tant que sujet d’une transe, le plus compliqué est de vraiment se laisser aller. Car oui c’est vous votre propre hypnotiseur et vous avez besoin d’un minimum de conscience pour guider la séance. C’est là qu’est tout le défi de l’auto hypnose.

Le spectateur

Et une fois que vous êtes en transe, vous pouvez observer comment vous réagissez par rapport aux inductions. L’auto hypnose est donc une danse complexe entre ces 3 parties. Je me suis rendu compte qu’en état d’auto hypnose, la transe ressemble un peu à cela.

30 jours d'auto hypnose

Je ne sais pas si je vais arriver à me faire comprendre donc je vais essayer. En fait j’ai la sensation que la prise de conscience durant une séance varie. Il y a des moments où on est conscient et d’autres moments moins. Et la partie inconsciente fonctionnerait pareille.

En gros une transe hypnotique n’est pas stable ni continue mais discontinue et varie énormément. Il y a des moments où la profondeur de la transe va varier, descendre remonter puis redescendre parfois encore plus profond.

C’est ma vision des choses.

30 jours d’auto hypnose et après?

Actuellement je n’ai pas spécialement d’ambitions particulières avec l’auto hypnose. J’ai toujours l’impression d’apprendre des choses nouvelles quand je pratique et cela me suffit. S’il y a des phénomènes qui m’intéresse ce serait celui de la transe somnambulique. En claire, faire des choses et des activités sans s’en rendre compte. Voir même créer du somnambulisme la nuit!

Qu’es qui me motive dans ce projet? L’idée est d’en apprendre toujours plus et surtout en savoir d’avantage sur les capacités et compétences inconscientes. La partie inconsciente est un grand réservoir et apprendre sur moi me permettrait d’avoir des connaissances pour pratiquer plus tard la thérapie.

Hormis ce projet, je souhaiterai aussi reproduire des phénomènes que j’ai déjà vécu. Avec l’auto hypnose les phénomènes sont assez aléatoires et pouvoir apprendre à les contrôler m’intéresse. Les phénomènes que je veux reproduire sont:

  • Distorsion temporelle importante (modification de la perception du temps)
  • Distorsion spatiale (la perception de l’espace et la position du corps ne correspondent pas à la réalité)

Je vous en dirai plus sur mes avancées au fil du temps.

Encore 30 jours d’auto hypnose?

Je pense recommencer un projet dans ce genre là mais pas tous les jours. En effet je ne vois pas trop l’intérêt de pratiquer vraiment tous les jours et j’aime bien aussi laisser la spontanéité. J’apprécie lorsqu’une transe hypnotique vient d’elle même et qu’elle ne s’impose pas à moi. J’observe de plus en plus de moments dans la journée où je rentre en transe. L’hypnose est vraiment partout.

Un détail aussi très important est qu’on a pas forcément besoin d’une transe pour créer des suggestions. En tous cas il n’est pas nécessaire de créer une transe très profonde. Parfois dans la journée je veux me rappeler de quelque chose à faire et je crée une suggestion. Parfois c’est sans transe et parfois c’est avec une induction tellement rapide que je n’ai pas la sensation de faire de l’hypnose.

Maintenant que je vous ai partagé mon aventure, peut être que vous souhaitez aussi vous lancer dans l’aventure. Je vous recommande de lire Apprivoiser le changement avec l’auto hypnose de Kévin Finel.

Vous pouvez aussi consulter le blog de Kévin Finel ici.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :
Visit Us On FacebookCheck Our Feed